Médias

Ils ont suivi la route des Pistes Recyclables

Que ce soient des articles de presse, des extraits sonores ou quelques images tournées, voici différents liens qui parlent du projet.


A priori, tout va mal dans le domaine de la mobilité motorisée, qui dépend en quasi-totalité – 94 % – du pétrole. Sur 10 litres de pétrole consommés dans le monde, sept servent à faire tourner le moteur d’un véhicule. Les émissions de CO2 dues au transport sont celles qui augmentent le plus vite à l’échelle mondiale. Dans l’Union européenne, le trafic motorisé est le seul secteur dont les émissions de CO2 continuent de croître. Et pour couronner le tout, la mobilité est le parent pauvre de la transition énergétique.
Le nouveau dossier de LaRevueDurable met malgré tout en exergue quatre tendances positives qui émergent en mobilité au niveau mondial: le plafonnement des kilomètres parcourus par personne en voiture individuelle, l’essor du vélo (auquel Pistes Recyclables apporte sa contribution très concrète), la progression de la mobilité partagée et l’aspiration croissante d’une partie de la population à des modes de vies plus lents, ancrées dans le local. Ces tendances ont le potentiel de mettre la mobilité sur la voie d’un réchauffement contenu à 2 degrés à une condition. Mais à une condition: qu’elles soient soutenues.

Ce 58e dossier de LaRevueDurable multiplie les pistes pour avancer – et même accélérer le pas – vers cette mobilité renouvelée revue à la baisse, plus douce et plus lente, qui va de pair avec la transition écologique globale qu’il faut orchestrer.


© 2015-2017 | Pistes Recyclables