Burgdorf, un tour de piste d’avance

DSC00652

C’est le classement 2014 des villes les plus cyclophiles de Suisse, à l’initiative de Pro Vélo, qui m’a donné envie d’aller voir ce qu’il se passait à Burgdorf, à nouveau déclarée grande gagnante aussi bien dans sa catégorie que toutes villes confondues.

Pour une fois, j’y suis allé en train plutôt qu’en vélomobile. Un excellent moyen, par ailleurs, de se rendre compte immédiatement de la place importante qui est réservée à la mobilité douce ainsi qu’aux transports publics dans cette bourgade. En effet, aux abords directs de la halte CFF, plusieurs immenses parkings à vélo, une gare routière assurant les correspondances avec les différents quartiers de la cité ainsi que l’une des toutes premières vélostations helvétiques. Et, dans ce dernier bâtiment, se nichent également un service de livraison des commissions à domicile par bicyclette, un atelier de « premiers secours » réservé à la petite reine et, pour terminer, une échoppe mettant en avant quelques produits de la région.

DSC00643
DSC00633

DSC00711
DSC00709

A l’accueil de ce parking singulier pour vélos – puisque couvert, surveillé et n’autorisant l’accès qu’exclusivement à ses clients – Daniel Althaus, tout fraîchement arrivé dans cette structure et qui a la gentillesse d’accepter de répondre à mes questions.

En premier lieu, d’où sont-ils partis? Comment cette véritable maison du vélo est-elle née? « La passion! » répond-il immédiatement. Selon Daniel, le succès du vélo dans la ville et ses alentours tient en effet tout d’abord à la très forte activité de la section locale de Pro Vélo. Ce groupe extrêmement motivé de cyclistes a su convaincre, malgré des débuts difficiles, les habitants et les autorités de la ville à prendre le virage de cette mobilité-là.

Et comment fonctionne le service de livraison à domicile? « L’un de nos cyclistes – des gens en rupture sociale ou à la recherche d’un emploi – fait toutes les heures la tournée des magasins partenaires de cette action. Une fois parvenues ici, les marchandises sont triées selon les différents quartiers que nous desservons, cela avant d’y être livrées aussitôt, toujours à vélo. Chaque jour ouvrable, ce système donne du travail à 5 personnes. Et, chose importante pour l’économie locale, nous ne faisons pas d’ombre aux autres entreprises. Ce dernier point est capital pour que de telles initiatives aient une chance de se développer. D’un marché initialement de niche, nous avons aujourd’hui une situation en constant développement tout en étant très bien perçus. Le projet social, au coeur de notre activité, plaît énormément à nos clients. »

Ce jour-là, Max était en charge de la tournée au centre-ville.

Ce jour-là, Max était en charge de la tournée au centre-ville.

Me rendant dans l’un des magasins impliqués, j’y rencontre une mère de famille qui vient à l’instant de déposer ses cabas à l’endroit prévu à cet effet. Elle me fait l’éloge du système: « Nous avons ainsi renoncé à acheter une deuxième voiture. Je me rends en ville à pied ou à vélo et n’ai rien à porter de tout ce que j’y achète. Ces déplacements me servent de sport au quotidien. Sur une année, ce service de livraison nous coûte environ CHF 120.- et nous recevons nos courses au maximum dans les 2 heures qui suivent, à moins que nous ne souhaitions un autre moment dans la journée. Par ailleurs, sur simple demande, les cyclistes reprennent le verre vide, le PET et même le papier! »

Exemple d'un lieu de dépôt des marchandises.

Exemple d’un lieu de dépôt des marchandises.

Formulaire type pour la livraison.

Formulaire type pour la livraison.

La ballade dans la ville m’aura permis de constater un grand nombre de réalisations différentes oeuvrant à la limitation du trafic individuel motorisé. Et développant de facto la mobilité douce – y compris piétonnière – donnant à Burgdorf une couleur très sociable. Attention, les contre-exemples sont également au rendez-vous; par exemple, ce cimetière à voitures au coeur de la ville.

DSC00714

A la vélostation, Daniel m’a également fait comprendre qu’il ne faut pas croire que tous les habitants de la ville sont des férus de la bicyclette au quotidien. Comme ailleurs, l’ouvrage doit constamment être remis sur le métier car des velléités du retour de la voiture en ville ressurgissent parfois insidieusement.\r\n\r\nMais les résultats sont là et, par rapport à ce que l’on connaît en Suisse romande, honnêtement… c’est chouette!

DSC00695

Même l'église offre un toit aux vélos de ses ouailles!

Même l’église offre un toit aux vélos de ses ouailles.

Le vélo comme passerelle entre les générations.

Le vélo comme passerelle entre les générations.

La jeunesse n'en fait qu'à sa tête? En voilà une bonne raison pour ralentir le trafic automobile.

La jeunesse n’en fait qu’à sa tête? En voilà une bonne raison pour ralentir le trafic automobile!

DSC00702

Les caddies stationnés à côté des vélos; pas fréquent, non?

Les caddies stationnés à côté des vélos; pas fréquent, non?

Quand 5 offres de départ en voyage doux prennent le dessus sur l'immobilisme de la voiture.

Quand 5 offres de départ en voyage doux prennent le dessus sur l’immobilisme de la voiture.

Et si rien ne bouge... une solution?

Et si rien ne bouge… une solution?

© 2015-2017 | Pistes Recyclables